La fièvre est une augmentation de la température du corps au-delà des 38°C. Cela signifie que l’organisme lutte contre une infection. C’est un symptôme très fréquent et il est important de surveiller l’évolution de la fièvre et le comportement de la personne atteinte. Dans certains cas, une consultation chez le médecin est nécessaire. Parfois, la fièvre est difficile à identifier. Cette difficulté pose des défis particuliers lorsque la cause de la fièvre est une affection médicale sérieuse. Cet article a pour but de vous aider à identifier par vous-même la fièvre ainsi que de vous donner des conseils sur la façon de réagir si la fièvre est le symptôme d’un problème important.

Définition et symptômes de la fièvre de l’adulte

On considère qu’il y a fièvre quand la température est supérieure à 38°C le matin et 38.3° C le soir. Si la fièvre perdure plusieurs jours, elle est dite aiguë et c’est le signe d’une infection. Il faut être particulièrement attentif s’il s’agit d’une femme enceinte, une personne âgée ou d’un voyageur de retour de pays tropical. Si le patient a été récemment opéré, c’est également un paramètre dont il faut tenir compte. D’autres symptômes associés peuvent aussi conduire à consulter un médecin : de violents maux de tête, des frissons, une raideur de la nuque, des vomissements, une baisse de sa force musculaire, une sensation de malaise, ou encore de fortes douleurs dans la poitrine ou au ventre.

Comment diagnostiquer la fièvre ?

Prenez votre température si vous avez un thermomètre.

Si votre température est de 39,4 °C ou moins, essayez de traiter la fièvre chez vous, en vérifiant si elle répond à des soins à domicile. Si la température est de 39,5 °C ou plus, appelez les services d’urgence ou allez directement aux urgences (voyez les numéros d’appel ci-dessous dans la section « Avertissements »), vous pourriez avoir besoin de soins médicaux immédiats.

  • Si vous avez une température de 39 °C durant trois jours, appelez votre médecin.

Touchez la peau de la personne affectée.

Si sa peau est très chaude, il est probable qu’elle ait de la fièvre. Il va cependant être difficile de savoir si la température de la personne est de 37,1 °C ou 38,4 °C avec cette méthode. Il est dans ce cas nécessaire de rechercher d’autres symptômes ou de vous procurer un thermomètre (dans n’importe quelle pharmacie) pour savoir si une intervention médicale est souhaitable.

Cherchez les signes de déshydratation.

Une fièvre se produit quand votre corps augmente sa température interne afin d’éviter des infections, des virus ou d’autres maladies. Il s’agit d’un mécanisme de défense naturelle. Une conséquence importante de l’allumage de l’interrupteur commandant la chaleur corporelle est que les patients peuvent être ou se sentir déshydratés.

  • Les signes d’une éventuelle déshydratation incluent :
    • la bouche sèche ;
    • une forte soif ;
    • des maux de tête et de la fatigue ;
    • la peau sèche ;
    • de la constipation.
  • La déshydratation peut être aggravée si elle est accompagnée de vomissements ou de diarrhée. Si vous avez en particulier souffert de l’un ou l’autre, n’oubliez pas de boire beaucoup pour compenser la perte de fluides.

Vérifiez la présence de douleurs musculaires.

Dans de nombreux cas, les douleurs musculaires sont associées à la déshydratation, mais elles peuvent être particulièrement aggravantes chez un patient ayant de la fièvre.

À noter : si votre fièvre se présente avec des raideurs dans le dos ou des raideurs musculaires, appelez immédiatement un médecin, car votre état pourrait être lié à la méningite bactérienne, qui peut causer des lésions cérébrales

Cherchez des signes inquiétants de la fièvre.

Si votre fièvre est égale ou supérieure à 40 °C, vous pourriez éprouver certains des éléments suivants en plus de bouffées de chaleur, de la déshydratation, des maux de tête, des douleurs musculaires et une faiblesse générale. Si vous rencontrez l’un des symptômes suivants ou si vous avez des raisons de croire que votre fièvre est supérieure à 40 °C, consultez un médecin immédiatement :

  • des hallucinations ;
  • de la confusion ou de l’irritabilité ;
  • des convulsions ou des crises convulsives.

En cas de doute, consultez un médecin.

Si vous avez affaire à un enfant qui a potentiellement de la fièvre et dont la température grimpe à plus de 39,4 °C, consultez un médecin. Dans la plupart des cas, traiter des fièvres légères ou modérées à domicile est tout à fait valable, dans certains cas, la raison sous-jacente de la fièvre peut exiger une attention médicale rapide.

  • Si vous avez une forte fièvre ou si elle altère vos habilités, appelez un(e) ami(e) ou un membre de votre famille afin qu’il vous accompagne chez le médecin. Si vous êtes malade, ne cherchez pas à vous y rendre seul(e).

Avertissements

  • Si vous avez un thermomètre, il est préférable de l’utiliser afin que vous sachiez la gravité de la fièvre, si elle est à 39,4 °C pendant plus de 24 heures et ne fait pas signe de diminuer, allez voir votre médecin.
  • Si vous avez de la fièvre pendant plus de 48 heures (de manière générale), sans qu’elle ne diminue, allez voir votre médecin.
  • Si vous avez des vertiges et avec des difficultés à rester debout, reposez-vous avant de vous déplacer.