Il faut introduire la sonde bien perpendiculairement au tympan. Pour prendre la température d’un enfant, il faut tirer légèrement l’oreille de l’enfant vers l’arrière s’il a moins de 1 an et vers le haut et vers l’arrière à la fois pour les enfants plus âgés. Il ne faut pas l’utiliser sur une oreille anormalement réchauffée (après une longue conversation téléphonique, une sieste, etc. ).

Il est recommandé de mesurer sa température en temps « normal », pour avoir une référence en cas de maladie.

             COMMENT BIEN LE DÉSINFECTER ?

Pour les thermomètres sans embouts de protection jetables, il faut nettoyer avec un chiffon doux inhibé d’alcool ; puis laisser sécher quelques minutes. Pour ceux avec embouts, il faut changer l’embout après chaque usage.

             Y A-T-IL DES CONTRE-INDICATIONS À SON UTILISATION ?

Oui : en cas d’obstruction de l’oreille par un bouchon de cérumen, une forte pilosité, un écoulement majeur de pus lors d’otites. L’utilisation de l’appareil n’est pas recommandée chez le nourrisson de moins de 3 mois, du fait de son canal auriculaire trop petit.

             QUELLE EST SA DURÉE DE VIE ?

La pile de l’appareil permet en moyenne 3 000 à 5 000 mesures. Les systèmes rechargeables utilisés à l’hôpital durent deux à trois ans en moyenne.

             QUELLES SONT LES ALTERNATIVES ?

  • Le thermomètre électronique classique, qui permet selon les modèles une mesure rectale, buccale ou axillaire (9 à 15 €)
  • le thermomètre au gallium, qui assure une mesure rectale ou axillaire en 3 minutes (9 à 15 €)
  • le thermomètre frontal, cette sorte de barrette plastique qui se pose sur le front (5 à 10 €)
  • le thermomètre frontal à infrarouge (40 à 60 €)
  • et le thermomètre frontal à infrarouge sans contact, qui prend la température à 5 cm de la peau (60 €).